Comment procéder pour la motorisation du volet roulant ?

Lorsque vous décidez d'installer des volets roulants dans la maison, c'est d'abord pour la sécuriser, limiter les risques d'effraction. Vous améliorerez également l'isolation thermique et acoustique. Sans oublier que vous apprécierez de ne plus être réveillé trop tôt à cause de l'apparition des premiers rayons du soleil.

Quand faut-il songer à la motorisation du volet roulant ?

Pour des volets roulants de grande taille : devant une baie vitrée ou une porte fenêtre, il ne faut pas hésiter à choisir la motorisation volet roulant. Vous aimerez le confort d'utilisation. Il s'agira ici d'ajouter un moteur tubulaire axial dans l'axe de votre volet roulant.

Sinon, pour les volets de plus petite taille, il existe différentes façons de les actionner. On parlera ici de manœuvre :
  • par manivelle. Suivant que vous la tournerez dans un sens ou un autre, vous ouvrirez ou fermerez le volet roulant. Il faut juste laisser une aisance suffisante pour ne pas risquer d'endommager un mur ou un meuble à proximité
  • par sangle. L'avantage ici est qu'elle ne prend pas de place puisqu'elle s'enroule automatiquement sur elle-même dans son boîtier
  • pour les volets roulants que vous actionnerez aussi bien de l'intérieur que de l'extérieur, clairement le volet roulant de la porte d'entrée, vous choisirez un tirage direct. Ici vous aller tirer le volet pour le fermer. Il sera en plus muni de deux poignées et d'une serrure. Pour vous aider à attraper le volet quand il sera en hauteur, vous utiliserez une canne.